Blog sur la culture Geek, l'high-tech et l'informatique !

Devenir Community manager dans le monde de l’eSport et du Gaming !

0
De nos jours, c’est un fait, les réseaux sociaux permettent de se faire de plus en plus connaitre. Les marques utilisent internet, tout comme les équipes eSport, Youtubeurs et j’en passe. Il est donc normal qu’on se pose la question avant d’entreprendre une formation de Community Manager ou bien d’accepter un emploi dans l’eSport et/ou Gaming.
blogdumoderateur.com
Pour votre culture personnelle, sachez que, selon une étude effectuée il y a peu, le profil type d’un CM est une parisienne de 28 ans en CDI. De plus, la profession est très féminisée, car environ 2 community managers sur 3 sont des femmes.

 

 

 


Pour devenir community manager eSport, il faut être soi-même un joueur de base ? 

 


L’Esport c’est quoi ?

Le sport électronique (Electronic sport en anglais) fait référence à la pratique d’un jeu joué en ligne sur PC ou consoles.  Bien évidemment, le marché de l’eSport c’est aussi les rassemblements en LAN (événement avec pour  but de jouer à un jeu spécifique via un réseau local). Ainsi, des équipes sont formées et les meilleurs acteurs mondiaux du sport électronique se rencontrent lors des tournois pour s’affronter et obtenir gloire et argent (Cash-Prize).

Aujourd’hui, l’essors de l’eSport ne fait qu’augmenter que ce soit en image ou en financement. En effet, on peut l’apercevoir par exemple avec ceux du fameux jeu Dota 2. Si The International fait chaque année la une des médias eSport, c’est pour les sommes exorbitantes annoncées. De plus, chaque année depuis 2013, le montant de son cashprize surpasse le précédent et bat un record mondial. De 2.874.380$ en 2013, la somme mise en jeu a été multipliée par 7 en 2016 et a atteint 20.770.460 $ !

L’Esport intéresse de plus en plus les entreprises et les sponsors. Mais cela se fait de base surtout en Asie et en Amérique.  En effet, la France a encore un long chemin à parcourir avant d’arriver à ce stade et bien évidemment pour y parvenir, il faut du monde compétent et expérimenté.

Le travail du Community Manager dans l’esport 

 

Le Community Manager (ou CM) en Esport est polyvalent. Il se déplace souvent lors des événements où l’équipe de sa structure entreprend un tournoi (il faut savoir que souvent ce sont des Associations et non des sociétés). Son travail est de faire le suivi de l’équipe avec les réseaux sociaux. Parfois le CM peut avoir diverses casquettes comme être le manager ou bien même un joueur. Cependant, il faut savoir que beaucoup de CM ne sont pas issus d’une formation en communication et ils apprennent sur le tas. De plus, les réseaux sociaux sont importants pour une équipe, c’est ce qui lui donne de la visibilité et donc ce qui attire généralement les sponsors. Son rôle est donc primordial dans ce domaine.

Twitter – Compte Fnatic

Pour vous expliquer un peu le concept, l’émergence des réseaux sociaux est une véritable aubaine pour les marques. Gérer son image et sa « réputation » est primordiale pour les équipes. La marque, elle, profite de cette opportunité pour placer ses produits et toucher une plus grande communauté. Les réseaux sociaux sont devenus un véritable axe de communication pour des entreprises comme LDLC, Asus ect… Surtout quand on connait l’engouement d’une communauté à plus de 1.5 millions de followers (compte Twitter de Fnatic par exemple).

Les structures E-sport sont les plus présentes sur Facebook et Twitter afin d’actualiser en tant réel et interagir avec la communauté. Cependant, certaines utilisent aussi Instagram, Snapchat et Linkedin. Le streaming avec la platefome Twitch, permet de gagner en visibilité.

A savoir, que parfois ces chaines sont gérée par les joueurs de la structure (par exemple Eclypsia LOL) qui peut aussi générer une part des revenus des joueurs en dehors des gains obtenus en compétition.

Toutefois, le Community Manager peut voir son rôle diverger selon la structure où il est présent ou bien même par rapport au domaine de celle-ci.


Gérer les communautés eSport

Pour vous donner une petite idée, l’eSport au niveau mondial c’est le rassemblement de diverses communautés comme celui des jeux compétitifs online (qui par la même occasion sont toujours dans le pole 10 sur twitch). On y retrouve Counter Strik, League of Legends, Dota 2, Hearthstone, Heroes of the Storm, Starcraft 2, Overwatch … Si certains sont joués par diverses personnes de tout âge, ils ont la particularité de demander un niveau d’exigence de la part du joueur.

Par exemple, les streams les plus regardés sont surtout des personnalités qui ont réussi à se faire une place grâce à leurs modes de jeu ou bien par rapport à leurs qualités d’animateurs. Mais avec l’afflux de popularité, la communauté à gérer devient de plus en plus compliquée surtout si on a plusieurs casquettes. Il faut donc faire appel à une personne externe, une agence ou un CM.

Ainsi, il sera indispensable, selon moi, pour devenir Community Manager d’être soi-même un joueur – même d’un petit niveau. Toutefois, être un connaisseur en la matière ne suffiront pas pour ce type de poste.

Le niveau d’exigence est tout de même moyen et les candidats nombreux sont de plus en nombreux au fil du temps. Ainsi, les RH pourront se renseigner sur votre niveau et votre implication au sein de la communauté (sur les forums ou sur les réseaux sociaux avec vos comptes personnels). Ils favoriseront bien évidemment des profils de joueurs, connaissant parfaitement le jeu. Il se peut tout de même dans certaines structures avoir des CM moins spécialisés pour diverses raisons (réseautage, apprentissage).

De plus, il faut savoir que les CM dans l’eSport sont parfois des stagiaires ou bénévoles seulement. Il est très rare d’avoir un salaire sauf dans de grosses équipes nationales ou mondiales (PSG, SKT, Fnatic) et encore. Car en effet la place du CM dans ces équipes est totalement différente.

Suivre l’actualité, connaître les tendances et les événements marquant du jeu vidéo s’avérera à coup sûr un élément déterminant pour vous lors d’un processus de recrutement dans ce domaine.


Dans les structures Gaming.

Le Community Manager dans les structures gaming comme Ubisoft, EA ou autre, est un monde différent de celui de l’eSport. Dans ce domaine, il n’y a pas de règles et l’environnement de travail peut varier énormément selon le jeu et les exigences. En effet, chaque société ne dispose pas des mêmes besoins en terme de communication.
Cela implique que certaines opteront pour un Community Manager freelance ou des postes à temps-plein, mais avec un planning polyvalent.  Ainsi le CM sera amené à travailler sur la communication de plusieurs jeux, notamment à la sortie de ces derniers, afin de gérer la communication des RP, des présentations presses…

 

Il faut savoir aussi qu’une des base est la culture liée à une marque et ses produits. Celle-ci s’acquiert aussi avec le temps et le Community Manager va favoriser ce développement. Pour la majorité des structures, ils vous sera souvent demandé en entretient si vous connaissez les licences phares de la marque et votre relation avec ces dernières. Le monde de la presse et du Community Management étant de paire sur ce marché, nombreux sont les postes disposant d’une double casquette (CM et contact presse). En règle générale, il est utile de faire une veille régulière de l’activité vidéo-ludique car cela peut très bien palier à un manque connaissance.

L’environnement pour le CM est en général un circuit fermé. En effet, les CM changent de compagnie grâce à leurs réseaux de contact professionnel la plupart du temps. Ainsi, pouvoir prétendre à ce type de poste peut s’avérer compliqué, mais les connaissances nécessaires sont accessibles à tous ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure .

La mission principale consiste à animer les forums et réseaux sociaux seulement ?

Les missions d’un Community Manager.

Pour vous faire une idée de ce que fait éventuellement un Community Manager, je vous ai listé diverses tâches qui peuvent varier selon la structure. Ici, je vous propose un planning d’un CM d’une structure moyenne où il y a seulement les pôles basiques (Administration, Communication & Marketing).

  • Prise de poste (et café?) :
    • Débriefing quotidien avec ce qui s’est passé pendant la nuit par exemple.
  • Consultation des emails.
  • Planification des posts/photos du jour (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat).
  • Réponses aux publications, commentaires et questions des fans.
  • ROI
    • Un point sur l’acquisition et la rétention des joueurs.
    • Offres promotionnelles en cours, revenus générés.
    • Statistiques des cliques, tableaux de bords.
  • Parcours sur le forum/site dédié  
    • Remontées des joueurs, évaluer le degré de satisfaction ou d’insatisfaction des joueurs, identifier les sujets qui les intéressent particulièrement. Evaluer les articles presses ou amateurs sur le jeu et en informer aux services Press Media.
  • Modération :
    • Publications (réseaux sociaux, forum)
    • Communiquer sur le serveur Teamspeak/Discord.
    • Prévenir et anticiper une situation de crise (déception ou colère de la communauté)
  • Veille :
    • Identification, échange et partenariat avec les influenceurs
    • Identifier/Publier les articles potentiels pour gagner en visibilité.
    • Publier les communiqués de presse.
  • Gestion d’événements
    • Gestion d’événements online/offline (Twitch, stream , podcast, salons, tournois en ligne)
    • Organisation et déroulement des événements (enregistrement et diffusion)
    • Jeux-concours, tournois, remise des gains (goodies etc)

Afin de vous permettre d’avoir une idée plus appropriée, je vous conseille de lire deux Interviews.

Celui du Community Manager de l’équipe « Stream Team »  : Clément.

Celui du Community Manager de la chaîne « O’Gaming » : Océana.


En Bref…

Comme nous avons pu le voir, le domaine gaming et eSport est totalement différent. En effet, sa demande varie énormément selon la culture, l’activité, les missions, mais aussi des personnes avec qui vous serez amené à travailler (influenceurs, journalistes…). Un Community Manager dans le domaine devra savoir se diversifier tout en gardant une touche personnelle. Cela lui permettra par la suite de se différencier et être remarqué par de gros groupes. Toutefois, il faut savoir aussi évoluer de manière à toujours être à la pointe de la technologie. 
Cependant, il faut savoir que le rôle du Community Manager peut évoluer au fil du temps. Ses missions divergeront pour être remplacées par des IA dans le futur. Son rôle étant de moins en moins primordial. Il est toutefois conseillé de s’orienter d’ici 2 a 3 ans sur d’autres domaines de la communication comme « Chef de Projet », « Presse-Media » ect…

 

Remerciements : 

Zaboutine, Karnage, Oceana, Clément, Shoam…

Sources :

www.blogdumoderateur.com 

www.journalducm.com/

http://www.ogaming.tv/

https://twitter.com/lastreamteam?lang=fr

http://www.cidj.com/article-metier/community-manager

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Un petit like ? Un petit message ?