MON TOP APP JANVIER 2020 EST EN LIGNE

Non classé

Internet m’a « sauvé la vie » / attention aux médicaments Ésomeprazole Mopral Inexium

Aujourd’hui un petit article « perso » qui pourra je l’espère avec le référencement de Google aider des personnes dans le même cas que moi. Suite a la prise du médicament Ésomeprazole (médicament contre les reflux gastrique) j’ai eu des effets secondaires et le corps médical voulait que je sois traité contre la spasmophilie (anxio + psychologue) alors qu’il ]s’agissait d’effets secondaires. En recherchant sur le net je suis tombé sur des témoignages, je n’aurais jamais pensé que ça venait de ce médicament et pourtant. Je commençais vraiment a croire les médecins (5 médecins différents) qui m’on laissé penser que j’avais un souci d’ordre psychologique.

esomeprazole

Ésomeprazole attention aux effets secondaires!

Voici les effets que ce médicament a eu sur mon corps:

  • Nausée
  • Sensation bizarre au niveau de la tete
  • Faiblesse musculaire
  • Fatigue générale
  • Anxiété
  • Stess
  • Diarrhée
  • Fourmillement
  • Tremblement
  • Troubles de la vision
  • Crises d’angoisses

La liste est longue ce médicament peut engendrer encore plus de problème: effets secondaires medicament INEXIUM

Ce médicament a été arrêté au Canada car il y a eu trop de suicide… Et en France on accepte ce genre de médicament et le corps médical m’a fait croire que j’étais un dépressif…
Aujourd’hui après deux jours sans ce médicament je commence à retrouver de la force (6 mois pour savoir d’où venait le problème) .
Le pire c’est quand je vois sur internet qu’il y a des personnes se retrouvent avec des effets irréversibles, on parle même de crise cardiaque. Des gens sont tombés dans les anxiolytiques et ont du mal en s’en sortir. Et dire qu’il y a des gens ne seront jamais qu’il s’agit d’un problème avec ce médicament et penseront que cela vient de leurs têtes…

Ésomeprazole les témoignages sur internet affluent.

J’ai déplacé cet article qui était sur mon autre site internet et voici les nombreux témoignages que j’ai eu sur ce médicament Ésomeprazole et compagnie.

.

Bazzolet:

Merci pour vos témoignages respectifs. Je pense que ce médicament est prendre avec beaucoup de précaution !
En effet, j’ai été moi même mis 40 pendant un mois suite à un problème de reflux gastrique un peu sévère. Mais après un mois de traitement, j’ai ressenti pratiquement tous ces effets secondaires cités : diarrhée aiguë, ballonnement du ventre, vertiges, migraines, faiblesses musculaires (a tel point que j’avais peur de ne pas tomber en marchant), état dépressif accompagné des crises d’angoisses répétés, palpitations cardiaques … la liste est longue mais je m’arrête là.
Dès l’apparition des symptômes, j’ai pourtant informé mon médecin en insistant que c’est peut être du au mopral. Mais il a balayé ça d’un revers de main et ma dis finir la boîte. Il m’a prescrit de l’alprazolam (anxiolytique). J’ai quand même fini la boîte du mopral qui restait tout en évitant au même de prendre des anxiolytique (car la dépendance se crée facilement avec ces médicaments). D’ailleurs, j’ai même fait un bilan cardiaque car j’ai failli faire un malaise un soir après avoir ce médicament. Mais cardio m’a dis que le coeur n’a aucun problème et qu’il n’y a aucun traitement à faire à ce niveau. J’ai fais aussi une endoscopie digestive qui n’a rien révélé n’ont plus. Et un passage chez l’ORL qui m’a dit que mon oesophage souffre encore de l’acide qui remontait avec le reflux. Et lui m’a encore prescrit le même bordel (Esomeprazol) en me conseillant de ne surtout pas arrêter le traitement brusquement), sinon au risque de voir les reflux acides revenir. A ce jour, je n’ai plus reflux, mais les effets secondaires du mopral continue toujours, en particuliers : vertiges, montée soudaine de l’anxiété, faiblesses dans les jambes, les palpitations et surtout la diarrhée qui me gâché la vie.
Heureusement qu’avant de prendre un médicament, j’ai le reflex de lire toujours la notice pour voir les effets secondaires qu’il peut provoquer. Je pense que sans cela, je me serais rendu directement à l’hôpital psychiatrique de moi même pour leur dire que je pète les plombs. Quand on comprend d’où vient son problème, ça aide à y faire face et à le résoudre en grande partie. Avant de commencer à prendre cette merde, j’étais un jeune homme plein vie, jovial …. mais depuis un moment tout mon entourage à constaté à quel point j’ai changé. Or je n’ai jamais fumé de ma vie, ni bu ou prendre quelques excitants que ce soit.

J’ai RDV avec mon médecin dans deux jours et la première chose que je lui dirai c’est d’arrêter de prescrire ce médicament à ces patients sinon leur mettre en garde sérieusement contre d’éventuels effets secondaires qu’il peut provoquer.

Je demande aussi à toute personne qui passe sur ce forum et qui ressent ou à ressenti des gènes causés par ce médicament de ne hésité à faire part de leur témoignage. Car en sachant qu’on n’est pas le seul à vivre un calvaire, ça soulage beaucoup.
Ps : ça ne fait que trois mois que j’ai commencé à prendre ce médicament. J’ai utilisé deux boîtes de 28 gelulles à 40mg plus une 1 boîte que l’ORL m’a prescrit et j’ai arrêté de prendre.
Et pourtant quand le médecin m’a prescrit la dose 40mg/jour pendant moi, la pharmacienne m’avait dit ce jour là que c’est trop. Et 20mg/jour suffit normalement. Et d’ajouter que s’il vous l’a prescrit bah vas y.

Diane

Je m apprête a faire une fundoplicature car tout ce que j ai essayé réduit effectivement la sensation de brûlure car l acidité mais pas le phénomène de remontée dans l œsophage. Je n ai plus envie d attendre car je souffre de trop d effets secondaires du reflux ét/ou de l inexium. Mais si j avais eu plus de temps je me serai dirigée vers le jeune. Regarde le documentaire d arte intitulé: le jeune une nouvelle thérapie.sur YouTube. J étais sceptique, mais apres un jeune que j ai fait de manière spontanee suite à une émotion, j ai vu quelque un de mes symptômes diminuer. Il faut trouver un médecin a l ecoute pour encadrer la cure je pense, surtout si tu as tout un tas de problèmes anexes. Mais meme quand j aurai fait mon opération, je pense que j essaierai. Ç est une remise à zéro des compteurs. Tu le verras dans le doc qui est vraiment bien fait. Je pense que dans notre société ou on vit n’importe comment, ou on ne peut pas respecter son rythme biologique que ce soit au niveau du sommeil, de l alimentation ou des émotions, ét où on soigne les symptomes mais pas la cause, ça peut être une piste pour faire le point sur tes pathologies. Celles qui on été induites, celles qui ont une chance de rémission. Je te souhaite bonne chance ét profite du chemin, il est aussi interressant que l arrivee.

Eric

Bonjour
Je souffre des mêmes problemes comment avez vous fait pour passer des IPP aux anti H2?
Moi ça fait 4,5 mois que je prends 40mg d un iPP.pour un problème oesophagite et oesophage de Barrett tout petit moins d un centimètre.
Effet secondaires insomnie mal de ventre constipation dépression .
Merci

Nelly

Bonjour,
Quand je pense que j’ai pris de l’inexium et autre IPP depuis mes 18-20ans, tous les jours, sans aucun oubli, jusqu’à l’an dernier, année de mes 28 ans … et qu’aucun médecin n’ait dit stop 🙁

J’ai du arrêter à cause d’une CMV il y a un an, où mes taux du foie explosaient tous les records, du style il fallait un max de 90 et j’étais à presque 700…
Je vous laisse imaginer les dégâts que ça a fait sur mon organisme …

Maintenant avec le recul et en m’étant renseignée, je me rend compte que je viens de passer 2 ans de diarrhées quotidiennes (9 fois par jour), de RGO, de ballonnements, de 2 mois d’angine carabinée, de maux de tête, de fatigue (psychique et physique) etc etc bref une non-vie quoi, et tout ça pour que les médecins me parlent du stress et uniquement cela… Après avoir vu 3 généralistes, 2 gastro-antérologues, j’ai stoppé le gluten, lactose et certains aliments qui fermentent de moi même, lassée de la médecine générale n’ayant que pour unique réponse : LE STRESS !!!

Et si mes 10 ans d’IPP étaient responsable de tous ces maux ??
Je ne sais pas et je ne saurais pas sûrement… mais je pense que cela a complètement foutu en l’air mon estomac, et mes capacités de digestion, et du coup a pu provoquer mes intolérances au gluten lactose et compagnie !!! Et si c’était le cas ??

Je suis folle de rage face au mépris de la santé de notre médecine générale, qui contribue, à l’aide des labos et du fric que cela engendre, à foutre en l’air nos santés en toute impunité !!!

Aujourd’hui je revis, mais les reflux sont encore là, je fais attention à mon alimentation, je prend du gaviscon quand j’ai une grosse « crise », je prend matin et soir du bicarbonate de soude dans de l’eau citronnée pour m’aider ! Bref mais ça ne suffit pas et je recherche à présent des infos sur le « régime » acidifiants-alcalinisants…

En quête d’une solution pour revivre complètement !!

Isabelle

Bonjour Idem pour moi après 6 semaines d’Inexium et dans la foulée un seul comprimé de mopral (omeprazole), une horreur. Insomnies rebelles, réveillée à 3 h avec les yeux grand ouverts, maux de ventre, langue et bouche brûlantes, impossible de manger, douleurs diverses dans les pieds et les mains, tendinite au talon d’achille sans rien faire et j’en passe. Là j’ai arrêté depuis 4 jours et je commence à être mieux. Je garde un peu de reflux acide mais moins que sous mopral, un comble !!! Pour le moment je prends du gaviscon et de l’homeopathie et je consulte un acupuncteur.
J’attends 2 semaines avant de me faire une opinion puisqu’il est connu qu’il y a un rebond d’acide après l’arrêt brusque de notre cher médicament/poison.

ericoJ

Je suis arrivé à la même conclusion que vous concernant les IPP. Suite a un ulcère j’ai dû prendre du pantoprazole pendant 2 mois.
Je ne me suis jamais senti aussi faible et dépressif de toute ma vie. A tel point que j’ai failli perdre mon travail… Je vous passe les vertiges, maux de ventre, fourmillements et trouble de la vision qui ont cessé (heureusement) à l’arrêt de mon traitement. Enfin, cerise sur le gâteau, à l’arrêt du traitement justement, un effet rebond de l’acidité incroyable, comme si mon estomac était devenu fou ce qui incitait mon médecin a me prescrire de nouveau des IPP !!
Je garde des problèmes gastrique. Si je ne prends aucun médicament les ulcères reviennent à grands galop. Mon médecin me traite désormais avec des anti H2 (ranitidine) et pas d’effet secondaire à noter… ouf

alchimix 

Même expérience extrêmement négative avec le pantoprazole. Seulement 3 semaines de traitement et il a foutu ma vie en l’air. Cela fait à présent 3 mois que je ne peux plus travailler…

1ère semaine : maux de tête, palpitations, fatigue inexpliquée
2ème semaine : fatigue et faiblesse, douleurs musculaires, malaise avec hyperventilation après les repas, tremblements, douleurs à l’estomac. Le médecin double la dose.
3ème semaine : fatigue si intense que je ne pouvais plus quitter mon lit, douleurs dans la poitrine, spasmes à l’oesophage, crises d’angoisses et attaques de panique qui m’ont conduit à l’hosto (je croyais faire un infar à cause des douleurs), jambes qui flanchent, vertiges, picotements dans les mains et crampes musculaires, difficultés à me concentrer et même à parler, fièvre (je pensais avoir choppé un virus), diarrhée sévère et grosses douleurs abdominales, tension artérielle instable, perte totale d’appétit et tellement de gaz dans le tube digestif que mon estomac était paralysé : je n’arrivais plus à manger et je perds 4,5 kg en 3 semaines. Avec çà : hémoglobine dans les urines + corps cétoniques + protéines. Etat de déshydratation avéré (normal je n’arrive plus à boire en suffisance non plus)…

Réaction du médecin : je fais une dépression et c’est rien que du stress… Donc anxyolitiques ! Sauf que çà n’améliorait rien du tout ! Finalement en cherchant sur internet, je découvre d’autres témoignages identiques au mien. J’en parle au médecin : je me fais traiter d’hypocondriaque. Internet est plein de trucs qui ne valent rien et je ne dois pas m’y fier… Je décide d’arrêter ce médicament car sinon je pense que je vais crever purement et simplement.

Je consulte un gastro qui me diagnostique une gastroparésie (que je n’avais pas avant de prendre cette cochonnerie de médoc !)

J’arrête : durant deux semaines, formidable reflux avec vomissements et de l’acide jusque dans la bouche… impossible de manger, je dois dormir quasi assis… Même un verre d’eau provoque des reflux… Mon poids continue de chuter : 6 kg de moins en 8 semaines !

En cherchant sur internet, je trouve quelques remèdes naturels : vinaigre de cidre de pomme -> stop la surproduction d’acide : soulagement des reflux, je n’ai plus d’acide dans la bouche après avoir mangé. Je ne mange que quand la sensation de faim est là et j’évite les fibres et ce qui est trop sucré ou trop acide (jus de fruits frais). Le riz et les patates passent bien. Je complète par des boissons nutritives (Fortimel) pour atteindre ma ration calorique et stabiliser mon poids.

4 semaines après avoir arrêté cette merde, j’ai toujours du RGO systématique après les repas mais sous contrôle avec : jus d’aloé vera, tisane camomille/mélisse/gingembre, réglisse. Reste : les migraines, la faiblesse musculaire, les spasmes musculaires (mais fréquence moindre), les crises d’angoisse, les palpitations (j’ai vu un cardiologue, lui ai expliqué et il m’a regardé comme si j’arrivais de Mars..résultats ECG en attente)

6 semaines après : toujours du RGO mais sous contrôle, appétit meilleur, digestion plus facile, toujours de la fatigue et faiblesse musculaire, toujours des vertiges et maux de tête mais ils ne sont plus systématique, les crises d’angoisses ont disparus. Toujours beaucoup de gaz dans le tube digestif…

Bref : 3 semaines de traitement, 8 semaines de cauchemard… j’espère pouvoir m’en sortir et retourner travailler ! J’espère retrouver ma vie d’avant…

Courage a tous je vis la meme chose!:-(
Mais j ai arrete d en prendre mais j ai une gastrite a guerir…
Je prends des traitements aux plantes pas d effets indesirables au moins!
Donc on se rend compte que la medecine peut nous detruire?
Et pas nous soigner?
Terrifiant….

    1. Fredev14 

      BONSOIR à tous. Moi aussi je prend de l’Esomeprasole 20mg EG depuis juin 2012. J’étais sportif amateur vtt-course à pied (4 sorties par semaine) mais subitement depuis août 2015, je n’ai que des problémes musculaire aux jambes. Décollement des muscles du molet droit -contracture à répétition aux 2 jambes et d’énormes crampes aux 2 mollets.Celà fait 1 semaine que j’ai arrêté mon traitement avec l’accord de mon médecin traitant mais les douleurs sont de + en + fortes.J’espère qu’avec le temps celà va disparaître. Cordialement. Fred

      Astie
    1. Attender vous parlé bien du inexium 20mg comprimé gastro résistant si c’est ca la je suis a la maternité ils me donne sa depuis quelques jours après ma césarienne et la voulez vite me renseigner car jen et repris un 9 h apres sans faire attention car jen et deux différents et j’ai pris selui la et la je flip

      Mat
  1. Bonjour, ceci peut vous intéresser. Malheureusement, c’est en anglais. Il s’agit d’études prouvant le rebond d’acide suite à la prise d’IPP chez des patients sains après 8 semaines de traitement. Les résultats sont suffisamment éloquents pour que le conseil danois en vienne à établir des mises en garde contre ce genre de médicaments. Ils ont établis que les effets causés par l’arrêt du traitement pousse les gens à continuer créant une dépendance aux IPP. Vous pouvez voir un article icihttp://www.medscape.com/viewarticle/730747_6 et un abstract icihttp://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23311977

      1. Fadili 

        ma fille a 17 ans elle a commence la prise Inexium a l’age de 10 ans actuellement elle a tous les effets secondaires et son medecin traitant nous a conseille une operation en urgence en Belgique et comme c’est couteux 12000 euros et j’ai pas les moyens elle est entrain de souffrir donnez moi la solution Svp

        Izara
      1. Suite à une intoxication alimentaire on m’a mis sous omeoprazol 20mg sachant qu’à la base j’ai une gastrite. Trois quatre jours apres l intoxication cela allait un peu mieux mais depuis que je prends l omeoprazol les symptômes reviennent. Surtout les maux de tête et la diarrhée. Je suis faible et cela me stresse encore plus car l’intoxication était il y a maintenant 7 jours …
        Je vais aux urgences pour vérifier qu’il ne s’agisse pas d’une bactérie …
        En lisant tous les comm je me demande vraiment comment on peut faire pour faire confiance en certains médecins …

      1. PORTELLI 

        Bonjour,
        Je viens de recevoir un mail de  » projet santé corps esprit « qui a réalisé une étude sur les IPP.
        Pouvez vous me communiquer votre adresse mail pour que je puisse vous transférer cette étude qui prouve
        que vous êtes dans le vrai.
        Il s’agit d’une étude allemande qui porte sur 75 000 personnes.
        cordialement
        Martial PORTELLI

        Gilbert
    1. Bonjour, voici mon témoignage et mes interrogations. J’ai commencer à avoir des RGO mais que pendant 2 grossesses. Puis c’est revenu de plus en plus. Je souffrais également de sciatique dû à une prise de poids. Donc traitement d’omeprazole en complément d’anti inflammatoire. Puis comme à l’arrêt le RGO revenait, le généraliste m’a conseillé de prendre de l’omeprazole au quotidien afin de protéger l’estomac. Par sécurité donc il y a une dizaine d’années, passage chez le Gastro pour une fibroscopie pour découvrir une hernie hiatale. Donc Rabeprazole à prendre tous les jours. Au bout de 3- 4 ans. Ça ne suffisait plus, je suis revenu à Omeprazole. Sans soucis pendant 2 ans. Puis, les premiers symptômes on commencer il y a environ 2 ans. Grosse fatigue, maux de tête, diarrhée. Parfois nausée. Et le verdict fut le STRESS bien entendu! Donc ordo d’anxiolytiques. Et depuis 6 mois les choses se sont empirées et enchaînées! J’ai faîs ma première crise d’angoisse que j’ai prit pour une crise cardiaque! Avec montée en flèche du rythme cardiaque un soir sans raison à plus de 160! Appel du 15, direct aux urgences. RDV dans la foulée pour bilan Cardio, pose de holter, écho cardiaque et bilan le STRESS! Du coup encore plus de RGO même avec IPP, perte d’appétit, palpitation quotidienne, perte de voix soudaine, dépression et crise d’urticaire à la limite de l’œdème! Et c’est là que j’ai commencé mes recherches sur internet. Et j’ai eut une révélation suite à ce témoignage.
      Et j’ai décider d’arrêter moi même le traitement. J’ai diminué au fur et à mesure à raison d’un cachet tout les 2 jours puis plus rien. J’ai eut un regain de RGO que je contrôle à peu près en ayant changé mon alimentation. J’ai supprimé graisse, chocolat, alcool, jus de fuit, tomates et ces dérives, boissons gazeuses, pain blanc….
      Je compense avec du Gaviscon. Et 1 cuillère à café de bicarbonate dans un verre d’eau si j’ai mal avant les repas.
      Le vinaigre de cidre m’a aidé un peu sauf quand le reflux était remonté dans la gorge. Je n’ose pas le jus de citron.
      Je ne suis pas fan des tisanes…avez vous d’autre astuces? Homéopathie, fleur de Bach, relaxation, acupuncture…..? J’ai essayer tout ca aussi et rien à faire. Je suis a ce jour toujours anxieuse et j’ai du mal à m’en sortir. Le régime alimentaire est vraiment pénible et j’ai perdu quelques plaisirs de la vie…merci pour votre aide.

Dans cet article par exemple on retrouve beaucoup de témoignages.

Voici les pires commentaires:
« Bonjour,
J’ai été mise sous oméprazole (Mylan) l’an dernier au mois de juillet.
J’ai effectué trois prises distinctes:
1. Première prise, 8 jours, nausées, diarrhée, douleurs abdominales insupportables, palpitations et tachycardie, étouffements, etc.
Stop le médicament.
Parce que le médecin en vacances et désireuse de « réussir » le traitement, je reprends oméprazole en août.
2. Août : 7 jours. Réactions: idem que juillet. Arrêt de la prise au bout de 7 jours.
J’en parle au médecin traitant qui ne cligne même pas de l’oeil et ne conseille pas d’autre médicament sinon continuer à prendre ce médicament.
3. 1er octobre 2011: Reprise de l’oméprazole, dernier test.
7 octobre 2011: admission d’urgence à l’hôpital.
Diagnostic: PANCREATITE AIGUE! »

« Lorsque je prends le générique aucun effet, sous innexium 40mg (20 mg sans effet) mon RGO est sous contrôle par contre je déguste : vertiges, maux de tête, insomnie, nausées, constipation, état dépressif, j’ai la sensation que chaque année qui passe les effets secondaires sont plus lourds.  »

Il y a 73 commentaires sur cet article.

Il y a un forum sur doctissimo « Recherche témoignages Inexium »

Il suffit de taper Ésomeprazole et un symptome comme la fatigue sur Google et vous trouvezrez pas mal de sujet.

Attention pour certains patient sil n’y a pas d’effets secondaires et ils ont l’air plutôt content. Mais quand vous voyez les autres dégâts à long terme… Moi je vais plutôt changer de mode de vie et faire plus attention à mon alimentation et continuer l’homéopathie.

About author

Je suis un hyperactif du web, mais je me soigne.
Related posts
Non classé

[Sponso] Payer son cadeau high-tech moins cher pour la #FêtesDesMères avec Ma Reduc

Non classé

Dark Souls I et II Design Works : Contemplez le coté Obscur !

Non classé

[Avis] La forme de l'eau de Guillermo del Toro

Non classé

Le Maitre de la mort, un fanfilm français dans l'univers Harry Potter

Edito du 14/12/19

Je suis heureux de vous présenter le design 2020, la fin d'année arrive et les 8 ans blog aussi : le 19 décembre. Pour fêter ça une Nintendo Switch va etreà gagner !

244 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *