LOADING

Type to search

Braindegeek

SOS Fantômes : l’Héritage, l’opus de trop ?

blank
Share
Sos Fantômes
SOS Fantômes : l’Héritage, l’opus de trop ? 1

En 1984, alors âgé de 8 ans, je me suis retrouvé, après une erreur d’aiguillage de salle, devant Sos Fantômes, premier du nom ou plutôt comme on dit en France : SOS Fantômes !!

Mes parents, sans doute plus cools que je ne le serai moi-même avec ma mini-moi ont décidé de ne pas bouger de nos sièges ; je les remercie encore aujourd’hui.

SOS Fantômes : l’Héritage, l’opus de trop ? 2

SOS Fantômes Origins

Le 1er film, nommé à deux reprises aux Oscars et ayant remporté presque 300 millions de dollars de recettes, raconte l’histoire de trois scientifiques un peu en marge du système et d’un quatrième, venu chercher du travail.

Ensemble, ils fondent une entreprise de parapsychologie, nommée SOS Fantômes. Ils lutteront contre des entités maléfiques tout au long du film, avec un boss final à la fin, sur une ambiance de fin du monde apocalyptique.

J’avoue que j’étais raide dingue d’Ecto 1, la Cadillac, « pimpée » pour casser du Poltergeist et une héroïne du film à elle seule, comme la Tumbler du Batman de Nolan.

SOS Fantômes : l’Héritage, l’opus de trop ? 3

SOS Fantômes, un film devenu une franchise

Pour ne pas vous perdre dans un article-roman, retenez qu’un deuxième film est sorti en 1989, intitulé « SOS Fantômes 2 » (soyons fifou et originaux), avec encore une fois, le succès rencontré, avec un tableau maléfique refermant un esprit malin voulant s’incarner dans l’enfant de l’héroïne du premier film.

Un troisième film « SOS Fantômes » est sorti en 2016 avec une équipe exclusivement féminine, toujours burlesque et de nombreux appels du pied en easter eggs pour la fanbase. Des fantômes apparaissant sur des alignements d’énergie, qui, en les activant, brisent la barrière entre leur monde et le nôtre.

Enfin, si vous êtes un fan absolu de la franchise, deux séries animées sont sorties. La première, « SOS Fantômes », commence à être datée (1986) et la deuxième « Extrême Ghosbusters » en 1997.

De l’Amstrad CPC 464 au téléphone mobile, les chasseurs de fantômes hantent également le monde du jeu vidéo depuis 1984.

SOS Fantômes : l’Héritage, l’opus de trop ? 4

La nostalgie en héritage

SOS Fantômes : l’Héritage, est sorti depuis le 01er Décembre 2021, il a clairement été écrit et réalisé par Jason Reitman, fils d’Ivan Reitman (réalisateur des deux premiers opus) pour envoyer des messages d’amour et des oeillades à toutes les générations.

Cette drague à peine cachée commence avec une histoire somme toute classique : une famille débarque dans une petite ville pour s’installer dans la maison du papy, qui a rejoint l’au delà il y a peu. Niveau ambiance, on est dans l’Amérique profonde comme Stranger Things ou le film Super 8.

A travers la team « adolescents » présente pendant les deux heures de pellicule, le film veut expliquer au jeune public le mythe Ghostbusters. Pour les #vraisquisavent de la première heure, il faut être patient avant que l’intrigue ne se mette en place, en lien avec le premier film.

L’humour, potache, est toujours là, les clins d’oeil aussi, avec quelques surprises au casting du film que je tairais pour ne pas spoiler.

Les acteurs sont crédibles et relativement justes dans leur jeu autant pour la jeune génération: Finn Wolfhard (Stranger Things), Celeste O’Connor et Mckenna Grace, que je découvre.

SOS Fantômes : l’Héritage, l’opus de trop ? 5

Je vais le voir ou j’attends la diffusion télé ?

Si vous êtes un daron ou une daronne nostalgique, foncez, ne serait-ce que pour transmettre le flambeau à votre marmaille geek.

Soyons d’accord, s’il y a bien un film qui a rendu la pop culture cool, c’est bien le premier opus ; alors oui, le film a des longueurs, y a de l’easter eggs / tribute / clin d’oeil au kilomètre mais une fois passée cette idée, vous allez passer un bon moment en famille.

La réalisation est aux petits oignons dans l’émotion intimiste comme pour les plans de paysage et les effets spéciaux claquent, soulignons-le. La musique n’est pas en reste avec Rob Simonsen, compositeur de talent que j’avais également apprécié sur Braquage à l’Italienne, Cet été-là ou Miss Stevens.

J’ai passé un excellent moment en tout cas, comme si j’avais goûté une recette de ma grand-mère avec une pincée de nouveautés à la Cyril Lignac.

Si vous l’avez vu vous aussi, dites-nous ce que vous en avez pensé en commentaires.

A très vite,

@macleninhan

Tags
blank
Macleninhan

Papa toulousain, 45 ans, gamer et fan d'animés, comics et de séries US

  • 1
  • blank
    • 1 an ago (Edit)

    Pff que dire , c’est assurément la suite la plus badass qu’il m’ai été donné de voir . Une machine de guerre nostalgique où les fans de la premiere heure le verront en ‘4eme dimensions , ne serai ce pour le plaisir de voir un Billy bouffe tout « vieux » alors ca pouah et ce n’est que l’une des touches du passé qui vous sauterons au visage … et cette sirène unique au monde !

    • blank
      • 1 an ago

      La sirène … J’ai longtemps voulu avoir la même voiture juste pour cette sirène <3

Leave feedback about this

  • Qualité
  • Prix

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image