[Review] Retour sur la saison 2 de Jessica Jones

0

Hello, les brains! Il y a quelques semaines, je vous avais annoncé le retour de Jessica Jones pour sa seconde saison. Cela fait maintenant un mois qu’elle est disponible sur Netflix. C’est donc le moment parfait pour vous donner mon avis et revenir sur les faits marquants de la saison !

Jessica Jones, une héroine pas comme les autres

Tout le monde le sait, Jessica Jones se démarque des autres « supers », que ce soit par son style, son attitude ou son quotidien. Cette seconde saison ne fait qu’appuyer le constat que Jessica n’est absolument pas comparable aux autres héros Marvel. Elle fait ce qu’elle veut, quand elle veut et ne répond à aucune règle.

Dans cette saison 2, on est davantage plongé dans sa psychologie et son comportement face à des situations quotidiennes. On en découvre davantage sur son passé et ses histoires de famille. Ainsi, on apprend comment Jessica Jones a obtenu ses pouvoirs et pourquoi elle les déteste tant. On suit son combat contre ses peurs, ses souvenirs, sa colère face à son passé et ce qu’elle a subit.

En outre, cette saison nous permet de voir Jessica Jones tantôt attentive et attachante; tantôt drôle et décalée mais aussi forte, intense et combative. De plus, Melissa Rosenberg, la showrunneuse a choisi de mettre l’accent sur une Jessica plus sociable et entourée via des interractions nombreuses (famille, amis, voisin). Et surtout cette saison permet de valoriser les personnages secondaires de la série.

Jessica Jones saison 2 netflix

Des personnages secondaires mis en avant

Enfin, dans une série, les personnages secondaires sont développés et mis sur le devant de la scène. Trish, Malcom et Jeri ne sont plus des figurants entourant l’héroine. Ils prennent leur place, quitte même parfois à éclipser l’intrigue principale, ce qui peut amener quelques longueurs.

En effet, Jeri Hogarth (Carrie-Anne Moss) traverse une période difficile liée à sa maladie. Elle ne fait plus uniquement figure d’avocate mais a le droit à sa propre storyline. Je l’ai trouvé assez développée et plutôt bien amenée dans l’histoire principale. Le personnage de Jeri nous surprend, nous émeut et nous fait sourire.

Jessica Jones Jeri

Malcom (Eka Darville) quant à lui prend du galon et s’installe comme véritable associé de Jessica. Il se lie et se délie avec elle, jusqu’à la fin de la saison. Il finit par partir dans un cabinet de détective « ennemi ». Cependant, il y a de grandes chances que la saison 3 amène Jessica et Malcom a travaillé sur la même affaire pour être rivaux et mieux se retrouver!

Trish : la naissance d’HellCat

Mais le personnage qui a provoqué le plus de remous cette saison est celui de Trish (Rachael Taylor). J’ai vu beaucoup de commentaires et de tweets disant que Trish était insupportable, tête à claque et qu’elle devait vite mourir dans le show. C’est vrai que son personnage a vraiment été poussé à l’extrême quitte à devenir détestable. Mais personnellement, je trouve que c’est la preuve qu’il est bien développé. Elle ne sert plus seulement de potiche et meilleure amie de Jessica. On la déteste pour ces actions, pour son comportement égoïste mais elle existe.

Trish jessica jones

En effet, Trish est impliquée dans l’intrigue principale avec IGH mais a aussi son propre parcours. Son ambition est un sujet central cette saison. Sa carrière de journaliste est prioritaire même si elle doit pour cela exposer Jessica et sa mère, dénoncer les méthodes d’IVH et prendre des substances dangereuses. On perçoit de plus en plus nettement à la fois son admiration mais également sa jalousie face aux pouvoirs de Jessica. Trish se sent impuissante alors que Jessica pourrait agir facilement grâce à ses pouvoirs mais ne fait rien. J’ai trouvé le développement de son histoire très intelligent et bien écrit. Il permet d’expliquer pourquoi et comment elle devient HellCat.

Ce qu’on retient de cette saison 2

Principalement centrée sur la profondeur et l’aspect psychologique des personnages, cette saison 2 a quelque fois eu des longueurs. De plus, on peut regretter l’absence de réels « vilains » cette saison à l’image de Kilgrave en saison 1. Pourtant, la série en mettant en scène des femmes entières avec leurs défauts, qualités et leur peurs s’ancre dans le réel. Ce qu’on aime dans Jessica Jones c’est qu’elle ne ressemble à aucune autre série Marvel. Elle casse les règles de la série de super héros, et ça marche.

Et vous les brains, vous en avez pensé quoi ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Un petit like ? Un petit message ?