[Recap] Retour sur la JapanExpo 18eme Impact

Hello, les brain. On se retrouve aujourd’hui pour faire un retour sur l’un des plus grands événement français et même européen autour du manga, de l’animation japonaise. Il s’agit de la JapanExpo et de son 18éme impact.

 

L’événement s’est déroulé du 6 ou 9 juillet, au parc d’exposition de Villepinte en région parisienne.

Cette année, les organisateurs de la JapanExpo ont voulu rendre hommage au centenaire de l’animation. En effet, en 1917 un petit court métrage de quelques minutes vit le jour. Il s’agit de Namakura Gatana réalisé par Junichi Kouchi. Cent ans plus tard, l’animation s’est propagée dans la globalité du globe et a bercé ou berce l’enfance de millions de personne.

Certains grandissent en regardant One Piece, My Hero Academia. D’autres un peu plus vieux sont nostalgiques de l’époque du Club Dorothée et de son programme riche en anime japonais – très mal doublé il faut le préciser – comme Nicky Larson, Ken le Survivant ou encore Dragon Ball.

Pour fêter l’anniversaire, le staff de la JapanExpo a mis en place un espace dédié à partager avec les visiteurs l’histoire et les animes historiques qui ont vu le jour depuis Namakura Gatana. De plus, la diffusion d’une sélection d’anime a permis de faire découvrir certaines œuvres pionnières. Malheureusement méconnues du grand public.

Niveau manga, les principaux éditeurs étaient présents. Avec des stands pleins a craquer d’œuvres issues de leur catalogue manga et ou anime. De plus, certains éditeurs proposés des activités et animation pour le public. Bref, le moins que l’on puisse dire c’est que les éditeurs ont mis le paquet pour satisfaire au mieux leurs lecteurs.

Par exemple, Kana a proposé tout un tas d’activité notamment un parcours de pompier en référence à leur licence : Fire Force.

 

Mais l’éditeur qui a fêté l’année dernière ses 20 ans, a également mis en place pour les visiteurs un studio où l’on pouvait s’essayer aux joies du doublage d’anime.

Kazé. Quant à eux, ils ont proposé aux visiteurs d’être transportés dans les différents univers de leurs licences comme par exemple : Fire Punch. Via un écran et une technologie de réalité virtuelle.

 

D’ailleurs, Kurokawa a investi dans le même procédé et a proposé au public d’entrer dans la peau du héros de leur dernière sortie : Mob 100 Psycho.

Ki-Oon a également vu les choses en grand en proposant plusieurs activités gravitant autour de leur licence best-seller : My Hero Academia. Petite anecdote la machine qui calculait la force de votre punch fût endommagée par le youtubeur : Lucas.

Une autre animation sympathique été organisée dans le stand de Pika. Qui proposait différents ateliers en rapport avec l’univers de To Your Eternity.

Cependant, les éditeurs de manga n’étaient pas les seuls a proposer des activités. En effet, en se baladant dans les travées de la JapanExpo. Plusieurs de vos sens sont sollicités.

Notamment votre odorat et votre goût avec la délicieuse odeur qui se dégage des stands dédiés aux spécialités culinaires japonaises/asiatiques.

Votre vue sera également mis a rude épreuve (tout comme votre porte-feuille) quand vous passerez à côté des cosplayeurs ou devant les revendeurs de goodies, figurines, costumes et autres.

 

Vous allez devoir sortir votre meilleur déhanché, quand votre ouïe vous alertera des rythmes entraînants venant des stands proposant des chorégraphies de J-Pop.

Et votre toucher sera également stimulé quand vous aurez pris un clavier ou une manette en main grâce aux nombreux stands de Jeux vidéo.

Bref, la JapanExpo a une nouvelle fois tenue toutes ses promesses. Cela, en proposant à ses visiteurs une multitude et diverses activités ou découvertes.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.