Modern technology gives us many things.

Le palmarès de la 13 ème édition du Mobile Film Festival

Mardi dernier, nous avons la chance d’être invité au MK2 Bibliothèque à Paris pour célébrer la 13ème édition du Mobile Film Festival. Retour sur l’événement et les lauréats.

Mobile Film Festival

Depuis 13 ans, ce festival récompense les films tournés avec un téléphone mobile, d’une durée d’une minute. Il permet à de jeunes créateurs, scénaristes et réalisateurs de se révéler au public.

Au total, cette année, le Mobile Film Festival a reçu plus de 1000 films provenant de 88 pays différents. Parmi eux, cinquante ont été retenus et présentés au jury. Le président Patrice Leconte avait également à ses cotés Ruben Alves, Amelle Chahbi, Anne-Sophie Bion, Stéfi Celma, Alice David, Lola Dewaere.

Cette année, les films présentés étaient tous très créatifs et engagés évoquant par exemple les sujets d’ harcèlement, de pauvreté, de handicap ou de genre.

Le Palmares de cette 13ème édition

Le Jury a remis le Grand Prix France à Manon Gaurin pour son court métrage Monsters. Celui-ci évoque les démons profonds et irrationnels de notre enfance. Très imagé, avec de belles lumières et une voix off prenante, l’équipe de ce court métrage remporte 15 000€. La réalisatrice a déjà un futur projet de comédie musicale.

Pour le Grand Prix International, c’est Unsung hero de Vinamara Pancharia qui remporte le prix. Ce film tout droit venu d’Inde remporte également le prix du public. En effet, il a été visionné plus de 25 000 fois et remporté 72000 votes.

Les autres récompenses

Pour le meilleur scénario, le jury a récompensé le court métrage « Yes, No » de Matteo Tibiletti (Italie). Ce film aborde de façon simple et efficace la question du consentement.

De plus, le prix de la mise en scène a été remis à Farshad Qaffari et Payam Laghari (Iran) pour leur court métrage Raahha. Celui-ci raconte le sort funeste d’une famille de migrant. La particularité de ce film, outre que son sujet d’actualité, est sa réalisation en un seul plan.

Pour le prix d’interprétation, le jury a récompensé Tamara Szilvia dans le court métrage Leo Never Gives Up. Ce film de Balint Klopfstein-Laszlo (Hongrie) évoque à la fois l’enfance, la paternité et l’identité sexuelle. En effet, un jeune enfant appelle son père au téléphone. De l’autre coté du fil, on découvre un visage de femme. Sans le savoir, simplement avec un « Papa? », le jeune garçon sauve son père.  Une minute bouleversante.

Enfin, « Zulu Rema » d’Haithem Sakouhi a remporté le prix du jury digital. Ce film raconte l’histoire vraie de Zulu Rema, un jeune danseur tunisien. Il retranscrit parfaitement son énergie, sa persévérance et son talent incroyable.

Un prix spécial pour cette 13ème année!

Cette année, le jury a ajouté un nouveau prix, celui du coup de cœur du jury. Et c’est le court métrage Brother de Boldbaatar Baasanjav (Mongolie) qui l’a remporté. Drôle et mignon, ce film nous emporte en Mongolie avec deux enfants jouant dans la neige.  Il a également remporté le prix Sens critique.

Vous pouvez retrouver l’intégralité des films sur le site de Mobile Film Festival. N’hésitez pas à partager avec nous votre préférence!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Un petit like ? Un petit message ?