Blog sur la culture Geek, l'high-tech et l'informatique !

Le Cloud Gaming est-il le futur du jeu-vidéo ?

0

Lors du salon E3 du jeu-vidéo qui s’est tenu le mois dernier à Los Angeles, tout le monde ne parlait que de jeu en streaming et de cloud-gaming. Le cloud-gaming est cette pratique qui permet de jouer à un jeu-vidéo sans console, ni disquette. Une bonne connexion internet et un abonnement à un service de streaming suffisent. Si l’idée est séduisante et devrait faire de nouveaux adeptes, non gamers, Nintendo doute qu’il remplace un jour la console.

Sur toutes les lèvres lors du salon E3 du jeu vidéo, le cloud-gaming semble s’annoncer comme le futur du jeu-vidéo. Les offres de jeu-vidéo en streaming vont se multiplier d’ici 2020, tentant de concurrencer les start-ups Shadow et Blacknut, pionniers du cloud-gaming


Jouer sans console


En quelques mots, le cloud-gaming consiste à jouer à un jeu-vidéo en ligne sans console, ni disquette.

Pour ce faire, vous avez besoin d’une connexion haut-débit à internet et d’un abonnement à un service de streaming. Une fois ces pré-requis remplis, vous pouvez vous installer dans votre canapé, enfiler votre casque gaming, si vous êtes un adepte, et commencer à jouer.

Le cloud-gaming permettra donc de jouer depuis n’importe où, télévision, ordinateur, tablette ou encore smartphone.

Pas d’inquiétudes à avoir quant aux performances de votre appareil, les serveurs développés par ces plateformes de streaming auront la charge de délivrer la meilleure qualité et expérience de jeu possible, et ce quel que soit votre téléphone ou votre ordinateur. Les géants Microsoft et Google planchent déjà sur des plateformes de cloud-gaming.


Bientôt un Netflix du jeu-vidéo à la demande


Il y a plusieurs mois déjà, Google a annoncé le lancement de son service de cloud-gaming Stadia. Il sortira en novembre prochain et proposera deux formules : une formule gratuite avec des jeux aux graphismes corrects et une autre formule payante à 10€ par mois proposant les meilleurs jeux de la plateforme.

De son côté, Microsoft lancera xCloud, une version dématérialisée de sa xBox. Le géant américain proposera deux formules, une de pur cloud-gaming et une autre, pour les détenteurs d’une xBox, utilisant la machine comme serveur pour streamer des jeux sur n’importe quel appareil, smartphone ou ordinateur. Pour développer ce service de cloud-gaming, Microsoft s’est associé à son rival Sony.

Apple et Amazon seraient également en train de plancher sur leur propre plateforme de cloud-gaming.


Nintendo n’y croit pas vraiment


De son côté, le mastodonte du jeu-vidéo Nintendo n’envisage pas le cloud-gaming comme l’avenir du jeu-vidéo, mais plutôt comme une autre manière de le consommer. Selon le président de Nintendo Shuntaro Furukawa, ces technologies de cloud-gaming permettront “d’offrir plus d’opportunités à Nintendo”.

Dans un échange avec les actionnaires de Nintendo partagé publiquement, Shigeru Miyamoto, responsable créatif de Nintendo et fondateur de Mario, s’est posé en défenseur du jeu à l’ancienne : “Je pense que le cloud-gaming sera de plus en plus répandu dans le futur, mais je ne doute pas également qu’il y aura des jeux qui seront agréables à jouer parce qu’ils tournent justement localement, et pas sur un cloud.”

La firme japonaise croit en la capacité du cloud-gaming d’attirer des nouveaux joueurs, non gamers. Mais pour ce qui est des purs adeptes du jeu-vidéo, nombre d’entre eux continueront sans doute à jouer sur console.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Un petit like ? Un petit message ?