[Test] Knack 2 sur PS4 : entre jeu de plateforme et beat them all

0

Salut les brains, je vous retrouve aujourd’hui pour un test de jeu vidéo dans lequel je vais vous présenter la nouvelle exclusivité de la PS4 : Knack 2.

Knack 2

Knack 2 est logiquement la suite Knack, un jeu de plateforme sorti au lancement de la PS4. Peu encensé par la critique, le titre est passé inaperçu alors que certaines idées méritaient d’être développés.

Alors, cette suite parvient-elle à redorer le blason de la licence ?


Knack 2 suit les aventures d’un petit garçon accompagné de son oncle et d’un robot. Ce robot dénommé Knack (prononcé Nak) est composé de nombreuses pièces de ruines antiques. Il est capable d’en assimiler davantage pour devenir plus grand et plus résistant.

Une île regorgeant de secrets souffre du réveil des robots datant de l’époque de la Guerre de Cristal, il y a bien longtemps. Knack découvre au sein du peuple local des robots qui lui sont semblables et compte bien tout faire pour les aider.

Le scénario est classique, mais efficace. Knack 2 nous entraîne dans une histoire d’aventure dans l’esprit Uncharted, Indiana Jones, etc. Sans trop vous en dévoiler, il sera question d’affronter l’armée des hauts gobelins et bon nombre de robots antiques de plus en plus gigantesques.

Knack 2
Lucas est antipathique. Un gamin capricieux et insolent.

Les graphismes ne sont pas très soignés et semblent déjà datés. Les décors sont simplistes et quelque peu répétitifs, malgré un level-design bien pensé.

Le charadesign est intéressant, avec de belles formes arrondies et une inspiration cartoon. Néanmoins, il est un peu lisse et les animations moyennes n’aident pas à donner de la vie aux personnages.

Discrète dans l’ensemble, la bande-son réagit très bien à l’action qui se déroule à l’écran. La musique se veut fantaisiste lors des phases d’exploration et devient épique à l’approche des gros combats.

Venons-en maintenant à la prise en main. Au premier abord, les contrôles sont un peu raides. La caméra est automatique, ce qui accroît le sentiment de rigidité. Cela permet néanmoins un effet de mise en scène plutôt sympathique quand il ne gâche pas le gameplay.Knack 2

Une fois les premières heures passées, il devient de plus en plus agréable de parcourir le monde de Knack 2 en résolvant les petites énigmes et en affrontant des ennemis de plus en plus coriaces.

La particularité de Knack 2 réside dans son double gameplay. En effet, tout au long de l’aventure, il est nécessaire de basculer entre les deux formes de Knack. Si récolter des runes antiques fait grandir notre héros, il peut à tout moment revenir à sa forme initiale. Il s’en trouvera vulnérable, mais c’est souvent indispensable pour atteindre certains endroits.Knack 2

Knack est capable d’assimiler différentes matières lui donnant au passage différentes habiletés, comme la transparence dans l’image ci-dessous.Knack 2

Tout cela mis bout à bout donne un gameplay un peu capricieux qui, une fois maîtrisé, se révèle plus profond qu’il n’y paraît. La partie combat est fournie grâce à l’arbre de compétences divisé en quatre grandes branches qui permettent d’apprendre de nouvelles techniques et d’améliorer celles que vous utilisez déjà.

Pris dans le scénario, les heures s’enchaînent agréablement avec une alternance de phases de plateformes, de puzzle et de combats.


Conclusion

Knack 2 est un jeu moyen, mais cela n’est pas un reproche. Sans exceller dans un domaine précis, l’exclusivité PS4 applique à la lettre la recette d’un bon jeu de plateforme mélangée au gameplay d’un beat them all. Le tout est saupoudré d’un scénario d’aventure et finalement plutôt digeste.

Knack 2

Je garderai au final un bon souvenir de Knack 2, qui de plus, est proposé au tarif de 39,99 € au lieu des 69,99 € affichés habituellement à la sortie d’un jeu.

66%
  • Scénario
  • Graphismes
  • Gameplay
  • Bande-son
  • Durée de vie

Entre plateforme, énigmes et beat them all, Knack 2 propose une expérience diversifiée qui a de quoi plaire à beaucoup de joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.