Blog sur la culture Geek, l'high-tech et l'informatique !

Dark Souls I et II Design Works : Contemplez le coté Obscur !

0

Dark Souls I et II Design Works

 

Si l’on évoque le titre de Dark Souls, le joueur moyen vous dira immédiatement qu’il s’agit d’une saga marquée par des jeux aussi beaux que difficiles. L’univers des « Souls » a fait l’objet d’une direction artistique vraiment particulière, à la fois gothique, très sombre et très soignée, ciselée dans un style quasiment réaliste. Il en a résulté des lieux toujours plus grandioses et effrayants, peuplés de créatures fantasmagoriques toujours très inspirées, qui peuvent vous glacer le sang ou vous hypnotiser de fascination. Afin de mettre à l’honneur le travail véritablement titanesque des artistes de FromSoftware, MANA BOOKS sort le 26 Avril prochain un art book dédié aux deux premiers titres. Sobrement intitulé Dark Souls I & II Design Works, l’ouvrage sera disponible au prix de 39,90 €.

 

Bref Aperçu.

Le livre est quand même un gros pavé puisqu’il propose plus de 1000 illustrations sur près de 400 pages (368 exactement). La couverture présente un artwork d’un chevalier en armure, dans la pénombre, mais éclairé par un faible rayon de lumière. C’est une entrée en matière à la fois sobre, élégante et raffinée. Le titre est frappé de lettres argentées, tout est raccord, jusqu’ici le sans-faute.

Dark Souls I et II Design Works
L’artwork de couverture est particulièrement bien choisi.

L’ouvrage se scinde donc en 2 parties : Dark Souls Prepare To Die et Dark Souls II Go Beyond Death. Chaque partie suit à peu près le même plan. On se retrouve donc avec 3 chapitres couvrant successivement les illustrations conceptuelles, les travaux préparatoires, ainsi que des interviews d’artistes majeurs de chez FromSoftware. Ce dernier point mérite d’être souligné car c’est tout de même assez rare de voir ce genre de contenu dans un art book, et c’est un vrai plus de pouvoir entendre les artistes s’exprimer sur leur travail.

 

Dark Souls Prepare To Die.

Alors, que nous réserve concrètement cet art book ?

travaux conceptuel destinés a fixer le design général du jeu.

Les illustrations conceptuelles proposent des ambiances lumineuses, des décors, des personnages, des monstres… c’est le pré-Dark Souls, une sorte d’embryon, de prototype artistique. Les images peuvent de temps à autre se serrer à trois ou quatre sur la même page mais la plupart du temps elles sont de bonne taille, occupant une page entière voire carrément la double page. L’impression est fidèle à ce qu’a pu nous proposer MANA BOOKS jusqu’à maintenant : joli papier, encrage profond, couleurs magnifiques.

Page 33 on arrive au chapitre des travaux préparatoires qui illustre cette fois directement les lieux et créatures présents dans le jeu. C’est toujours très beau, mais c’est surtout très bien classé. On passe successivement en revue l’univers, les pnj, les boss, les ennemis, les joueurs, les armes… Tout est systématiquement très détaillé. Même en voulant parcourir le livre rapidement, je suis obligé de m’arrêter un peu plus longuement sur certaines pages tant le travail effectué peut se montrer saisissant. Cerise sur le gâteau, avant de passer au chapitre des interviews, MANA nous gratifie d’une grappe d’illustrations inutilisées ainsi qu’une page reprenant les visuels du poster de précommande.

Nous sommes donc maintenant à la page 113 et arrivons au chapitre des interviews. Des questions sont donc posées à 5 des meilleurs artistes ayant travaillé sur le jeu. Ce sont ici 12 pages d’interviews assez conséquentes concernant le travail de conception graphique du jeu. Selon leur domaine de prédilection, chaque artiste parlera de sa façon d’aborder la création de décors, de personnages et d’équipements. C’est une lecture intéressante à bien des égards.

Juste avant de passer à la partie sur Dark Souls II, une page indexe l’ensemble des illustrations conceptuelles sous forme de miniatures. Ce n’est qu’un détail, mais c’est toujours pratique pour une naviguer rapidement dans l’ouvrage. Autre point de détail, la traduction des annotations des artistes. C’est une très bonne chose étant donné les développeurs de Dark Souls sont japonais.

 

Dark Souls II : Comme le I, mais c’est le II.

Darks Souls II suit donc globalement le plan de Dark Souls l à quelques différences près. Le premier chapitre regroupe les illustrations conceptuelles du jeu de base, tandis que le second chapitre regroupera celles de chaque DLC. On notera que le graphisme évolue, et pour cause : les artistes changent. On peut d’ailleurs facilement constater les différences et similitudes entre les deux jeux. Voir une œuvre évoluer et se renouveler est toujours une expérience intéressante, et cet art book est tout indiqué pour cela.

En plus de regorger d’illustrations de grande qualité, cet art book se montre incroyablement riche en matière de variété. Il ne s’agit pas là seulement d’images juxtaposées, mais plutôt de la présentation d’un travail conséquent et minutieux, tant au sens large que dans le détail. C’est intelligemment structuré. On a ici un ouvrage qui ne se pose pas comme un hommage à un jeu, mais plutôt comme une encyclopédie concernant le travail dédié de toute une équipe artistique extrêmement compétente.

 

De tout petits défauts…

Cependant, cet art book a également quelques petits défauts évidents. Tout d’abord, le noir c’est joli. Mais lorsqu’il s’agit de papier glacé, c’est salissant, même avec les mains fraîchement lavées. Heureusement, la plupart du temps ce sont les marges et bordures qui subissent les dégâts, mais sur une œuvre en pleine page, c’est vraiment dommage… Donc à manipuler surtout avec les yeux.

Autre petit point noir au tableau qui m’a fait tourner en rond un petit moment : le sommaire de la seconde partie est littéralement caché dans le livre. Je m’explique. Après la dernière page de la partie I, vient une page titrée Dark Souls II, suivie ensuite de 8 pages d’artworks avant de pouvoir enfin trouver le sommaire de la seconde partie… Il aurait été tellement plus simple de regrouper les sommaires au début du livre, ou même se contenter de situer le nouveau sommaire juste après la dernière page référencée par le sommaire de la première partie. Il m’a fallu feuilleter le livre trois fois pour le trouver.

Dernière critique : trop de pages du livre ne sont pas paginées. Même s’il est habituel de voir des art book évincer la pagination au profit des œuvres, il faut quand même reconnaître que pour le coup, il arrive de quand même chercher longtemps avant de trouver une page précise, car la pagination est parfois trop inexistante.

 

…Balayés par une qualité irréprochable.

Étant donné la qualité de cette publication, ses défauts resteront en définitive insignifiants. Je ne peux finalement que recommander cet art book. Je le recommande non seulement à tous les fans de la saga des Souls qui ont été un tant soit peu touchés par sa dimension artistique, mais également aux artistes en herbe qui seraient à la recherche de designs de référence. Les influences sont diverses et plus ou moins marquées (Le moyen-âge mais également Berserk, Predator et sûrement beaucoup d’autres) et posent Dark Souls I & II Design Works comme un must have si vous êtes portés sur la dark fantasy ou les armures stylisées.

Un art book très réussi. A tel point qu’on ne peut qu’espérer voir sortir prochainement de futures publications de qualité équivalente concernant Dark Souls III ou même Bloodborne. Un très beau livre en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Un petit like ? Un petit message ?