Blog sur la culture Geek, l'high-tech et l'informatique !

[Critique Manga] Résumé et Review de RE:Zero tome 1

0

Hello, les brains. On se retrouve aujourd’hui pour faire la critique du tome 1 de Re:Zero – RE:Life in a different world from zero. Manga de Tappei Nagatsuki (scénario), Daichi Matsuse (dessin) et Shinichirou Otsuka (character design). Edité par Ototo éditions.

 

 

Présentation:

Re:Zero – Starting Life in Another World est tout d’abord une série de Light Novel dont l’auteur est Tappei Nagatsuki. Dans ses écrits, Tappei revisite le genre Isekai : ce genre, qui a explosé ces dernières années en manga, light novel et anime. Ce dernier consiste à introduire un humain dans un monde virtuel ou fantastique. Cependant, contrairement aux autres Isekai. Subaru Natsuki (l’humain et le personnage principal de Re:Zero) ne possède pas d’arme ou d’aptitude exceptionnelle. Enfin, si. Il possède un seul pouvoir (ou malédiction) sur lequel je reviendrai durant le résumé.

©Daichi Matsuse 2014 ©Tappei Nagatsuki 2014 KADOKAWA CORPORATION.

Résumé :

Dès les premières pages on nous présente Subaru Natsuki. Un jeune lycéen qui est plus souvent en vadrouille qu’en cours, éternel fauché. Subaru en sortant d’un kobini (les supérettes japonaises ouvertes 24h/24) est transporté dans un monde fantastique peuplé d’êtres magiques comme des elfes. Conscient qu’il est dans un monde fantastique, Subaru essaye de savoir quel pouvoir il a acquis. C’est alors qu’il est pris a parti par trois malfrats voulant le dépouiller. Subaru est sauvé in extremis par une jeune fille singulière dont la beauté égale sa magie. Cette dernière est une demi-elfe aux longs cheveux d’argent qui se nomme Satela, accompagnée de Pack son esprit protecteur.

©Daichi Matsuse 2014 ©Tappei Nagatsuki 2014 KADOKAWA CORPORATION.

 

Satela est à la recherche de son insigne magique qui lui a été dérobée un peu plus tôt. Subaru se sentant redevable, désire rendre la pareille à Satela en l’aidant à retrouver l’artefact magique. Le jeune homme promet de protéger Satela au péril de sa vie. C’est exactement ce qui arrivera : pris dans une embuscade, agonisant il aperçoit la fille qu’il a jurée de protéger perdre la vie. Subaru meurt également quelques secondes plus tard.

Cependant, c’est à ce moment précis que l’unique pouvoir de Subaru se met en marche : il ressuscite et remonte le temps jusqu’à son arrivée dans le monde magique. Notre pauvre héros est quelque peu désabusé par sa situation. Malgré cela, il va tenter de changer le destin funèbre de Satela.

Je vous laisse découvrir la suite en lisant le tome 1 de Re:Zero – Re:Life in a different world from zero.

©Daichi Matsuse 2014 ©Tappei Nagatsuki 2014 KADOKAWA CORPORATION.

Critique :

Commençons tout d’abord par la jaquette. On y voit Satela (la demi-elfe), Felt (la voleuse) ainsi que Subaru. Les trois personnages ont un effet relief et brillant du plus bel effet. Le papier est solide et épais. De plus, l’édition propose des pages couleurs ce qui est toujours appréciable.

Intéressons nous désormais au contenu du manga : UNE TUERIE !

Je connaissais la hype dont jouissait l’anime de Re:Zero (d’ailleurs en apprenant qu’Ototo allait éditer le manga, j’ai décidé de ne pas regarder l’anime, car je préfère découvrir l’histoire en manga plutôt qu’en anime). Mais, je ne m’attendais pas à une oeuvre aussi réussite.

Le scénario de Tappei Nagatsuki, bien qu’il s’agisse d’un Isekai, est surprenant et original. Les dessins sont assez sobres, mais ultra efficaces. Sur certaines planches on peut voir tout le talent de Daichi Matsuse. L’humour fait mouche à chaque fois. Les scènes d’actions sont dynamiques et immersives. Le rythme du tome 1 est très équilibré. Bref, la lecture de ce tome est une véritable bouffée d’air frais.

Le choix de Tappei Nagatsuki de donner pour unique pouvoir à Subaru une mort réversible se relève très judicieux. En effet, Subaru possédant un caractère bien trempé et une détermination sans faille. Malgré les échecs, il continuera d’essayer de réussir sa mission. Cela promet des scènes intéressantes.

Si vous souhaitez avoir un avant-goût de l’oeuvre gratuitement cliquez : ici .

Informations complémentaires:

  • Nombre de pages: 160 pages.
  • Scénariste : Tappei Nagatsuki.
  • Dessinateur : Daichi Matsuse.
  • Editeur : Ototo.
  • Collection : SHONEN.
  • Genre : Isekai, Fantastique.
  • Prix : 6€99.
  • Dimensions : 18 x 1,5 x 13 cm.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Un petit like ? Un petit message ?