Blog sur la culture Geek, l'high-tech et l'informatique !

[Critique Manga] Résumé & Review de Magical Girl Boy (Volume 1 et 2)

0

Hello, les brains. On se retrouve aujourd’hui pour faire la critique d’un manga qui sort du lot. Il s’agit de Magical Girl Boy de Môkon Icchokusen, édité en France par Akata.

Magical Girl Boy est la première nouveauté 2017 de la collection WTF ?! D’Akata. Ce manga hors norme est bouclé en deux tomes. Nous allons faire aujourd’hui la critique de ce titre décalé.

Résumé :

L’héroïne du manga est une adolescente de 15ans prénommée Saki Uno, cette jeune lycéenne forme avec sa meilleure amie : Sayuko Mikage. Un duo de chanteuse pop du nom des Magical Twin. Cependant, malgré leurs efforts répétés, la côte de popularité du groupe ne décolle pas.

Après un énième concert raté, faute d’affluence du public, Saki rentre chez elle dépitée. C’est alors qu’elle aperçoit devant la porte de son domicile, un homme imposant (ayant l’allure d’un yakuza). Hurler le nom de la mère de Saki.

C’est alors qu’on apprend de la bouche du ‘Yakuza’ que la mère de Saki est une magical girl et que l’homme est en réalité sa mascotte (oui, oui sa mascotte, vous savez les petites boules de poils kawaï qui accompagne en général les magical girl). Cependant, la mère de Saki annonce à sa mascotte qu’elle est trop vieille pour continuer son rôle de Magical Girl, c’est alors que la mascotte à tête de Yakuza propose à Saki de prendre la relève.

Cette dernière est loin d’être convaincue, mais elle décide malgré tout de signer le contrat du Yakuza lorsqu’elle aperçoit que le garçon qu’elle aime est attaqué par des nounours sous stéroïdes.

Saki décide alors d’utiliser son pouvoir pour protéger l’homme qui fait battre son cœur, mais le moins qu’on puisse dire c’est que la transformation en magical girl de Saki est loin d’être ordinaire. En effet, la jeune lycéenne est métamorphosée en homme bodybuildé.

Dès lors, on suit les aventures héroïques (enfin presque) et surtout loufoques et burlesques qui vous forceront à rire aux éclats.

Dans le tome 2, on découvre les motivations et l’origine des antagonistes. Ces révélations interviennent avec le même humour et le même décalage du tome 1. En bref les tome 2 de Magical Girl Boy offrent une lecture rafraîchissante pleine d’humour et de joie de vivre.
© Môkon Icchokusen / Fusion Product, Inc., 2014

 

Critique :

Commençons par parler de la couverture : Akata a mit le paquet. En plus de l’effet miroir avec le tome 2, la maison d’édition a rajouté des petits hologrammes qui réagissent et changent de couleurs, selon l’angle dans lequel on tient le manga. Ces hologrammes rappelle la poussière féerique. De ce fait, en plus d’être esthétiquement plaisant à voir, l’effet est en adéquation avec le thème ‘magique’ du manga. À l’intérieur, on retrouve un sketch de huit pages entièrement en couleur ce qui est assez rare pour être signalé. Sinon, le papier est souple et de bonne facture. Dans l’ensemble, c’est une édition de bonne qualité et ce pour un prix raisonnable.

Penchons nous maintenant sur le contenu du manga. Môkon Icchokusen nous entraîne très vite dans son délire. Où il va prendre un malin plaisir à prendre à contre courant toutes la ficelles du genre si stéréotypé qu’est le « magical girl ». Il va parodier et tourner en dérision chaque détail, rendant ainsi notre lecture rafraîchissante et parsemée de gloussements suite aux situations complètement WTF que vivent les protagonistes de l’histoire. Entre une lycéenne toute frêle qui se transforme en un mec bien viril et baraqué. Les armes que lui confie sa mascotte à tête de bandit et puis bien évidement les « monstres » super chou qu’elle doit éliminer. Bref, attendez-vous à être surpris (dans le bon sens du terme.), lors de la lecture de Magical Girl Boy.



Informations complémentaires :

Titre : Magical Girl Boy.
Auteur : Môkon Icchokusen.
Série complète en 2 tomes. 
Editeur: Akata.
Collection WTF?! 
Prix : 7,50 euros .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Un petit like ? Un petit message ?