[Critique Manga] Résumé et Review d’Adam et Eve Tome 1 et 2

0

Hello les brains. On se retrouve aujourd’hui pour faire la critique des tomes 1 et 2 qui concluent le dernier Seinen de Kazé : Adam et Eve. Scénarisé par Hideo Yamamoto (Ichi The Killer) et dessiné par Ryoichi Ikegami (Sanctuary, Crying Freeman).

Autant dire qu’Adam et Eve réunit deux artistes qui ont déjà de belles références à leurs actifs. Cela attise encore plus ma hâte de découvrir le fruit de cette collaboration.

Résumé :

D’entré nous sommes plongé dans les rues de Tokyo. Où nous voyons une luxueuse décapotable débouler à toute allure devant un club. Cette scène n’est pas anodine car la voiture ne semble pas contenir de pilote à l’intérieur. Intrigué, un agent se dirige droit vers le véhicule et est immédiatement neutralisé par ce qui semble être deux entités invisibles.

ADAM TO EVE © 2016 Hideo YAMAMOTO, Ryoichi IKEGAMI/SHOGAKUKAN

Ce duo, à en croire leurs chaussures, est composé d’un homme et d’une femme. Ces derniers se dirigent vers un club privé, où sont réunis sept chefs Yakuzas très spéciaux. En effet, six d’entre eux possèdent une aptitude sensorielle ultra développée. Évidement je parle des 5 sens (la Vue, l’Ouïe, le Toucher, le Goût et enfin l’Odorat). De plus l’un des 7 chefs a réussi la prouesse de développer un 6ème sens qui consiste a ressentir les âmes.

Si les Yakuzas se sont rassemblés, c’est dans but bien précis : Smell, comme son nom l’indique, est celui qui a poussé son odorat à son paroxysme. A pour ambition de redorer le blason de la pègre japonaise. Il rêve d’instaurer une nouvelle ère pour les Yakuzas. Où être malin et rusé sera plus utile que la violence et l’intimidation.

Toutefois Smell est vite « interrompu » par le couple invisible qui semble vouloir en découdre. Dès lors on voit se mettre en place un combat à mort. Entre d’un côté les mafieux aux sens affutés et de l’autre le duo invisible. Le tout dans un endroit clos.

Je vous laisse découvrir l’issue de cette confrontation en lisant les deux tomes d’ Adam et Eve.

 

Critique :

Dès le début, vous serez frappés par le coup de crayon d’Ikegami, en effet ce dernier en émerveillera plus d’un. Que ce soit sur le design des personnages, des décors, des angles ou bien encore lors des scènes d’affrontements. Le tout forme un ensemble homogène, très réaliste (malgré l’originalité du scénario) qui accentue notre immersion dans l’univers d’Adam et Ève.

ADAM TO EVE © 2016 Hideo YAMAMOTO, Ryoichi IKEGAMI/SHOGAKUKAN

Quant au scénario, bien qu’Hideo Yamamoto nous a offert un récit qui sort des sentiers battus. Je regrette le développement minimaliste de certains protagonistes. Car bien qu’intéressants sur le papier, quelques uns des mafieux servent uniquement de chair à canon, afin de nous offrir une mort spectaculaire. Sans qu’on puisse en apprendre plus sur leur background. Hormis cela le scénario et l’immersion que nous donne Adam et Eve est plaisant à découvrir.

Informations complémentaires :

 

Prix : 8,29€ l'unité.
Nombre de pages : 256 (tome 1) & 272 (Tome 2).
Format : 12,7 x 18,2 cm.
Nombre de tomes : 2 volumes (série terminée).
78%
Un manga sombre mais intéressant
  • Dessin
  • Scénario
  • Intérêt de la série

Rien que pour la beauté des dessins, ce manga vaut le coup d'oeil ! Cependant attention : Adam et Ève est réservé à un public averti.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.