Blog sur la culture Geek, l'high-tech et l'informatique !

[Critique BD] Naguère les étoiles – tome 5, publié chez Delcourt

0

Salut les brains, adeptes de la force et amateurs de bande-dessinée, je vais vous parler de Naguère les étoiles – tome 5, publié chez Delcourt.

Naguère les étoiles

Naguère les étoiles – tome 5 est une bande-dessinée écrite par Hervé Bourhis et dessinée par Rudy Spiessert. Comme vous l’aurez sans doute compris d’après le titre, cette série parodie les films de la saga Star Wars.

Ce cinquième tome reprend donc le cinquième épisode par date de sortie, à savoir Star Wars épisode II – La Guerre des Clones.

Naguère les étoiles suit le déroulé du film en reproduisant les scènes les plus marquantes dans un univers quelque peu différent de l’original.

Naguère les étoiles

En effet, au lieu de se passer dans une galaxie lointaine, très lointaine, l’aventure se déroule bel et bien sur Terre, mais au Moyen Age. Les droïdes sont remplacés par des humains tandis que des oiseaux géants se mue en vaisseaux spatiaux.

Le chevalier de Jadis, Suzy-Wan le Cénobite, et son Balavoine, Arlekin Haut-le-coeur, vont devoir protéger la reine Palmée Amygdale. Sa tête a été mise à prix par le sénateur Palplathune, alias le seigneur slip Tarte Sidouce.

Pour assurer sa défense, la république entraîne une armée de clounes et la grande bataille commence contre le consul Sudoku et Tango Fess.

Naguère les étoiles

De nombreuses références aux films ou à la pop-culture (Angry Birds, Twitter, Le Seigneur des Anneaux, …) sont disséminés tout au long de la BD. L’humour est assez basique qui m’a plusieurs fois fait sourire, à défaut de me faire rigoler à gorge déployée.

Les dessins sont assez simplistes, mais cependant très reconnaissables. Certains traits des personnages sont accentués et Naguère les étoiles n’hésite pas à aller au fond de ses idées, aussi déjantées qu’elles soient.

Naguère les étoiles

Naguère les étoiles – Tome 5 est une bande-dessinée qui plaira aux fans de Star Wars. En s’attaquant cette fois-ci à l’épisode le plus détesté de la saga, cette BD de 48 pages relève les incohérences de La Guerre des Clones et s’en amuse. Donc, si vous n’avez pas vu le film, passez votre chemin.

Naguère les étoiles

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Un petit like ? Un petit message ?