Blog sur la culture Geek, l'high-tech et l'informatique !

[Avis] Power & Revolution, la simulation ultime du pouvoir !

0

Dans Power & Revolution, vous incarnez le chef de l’Etat du pays de votre choix. Et tentez d’étendre votre influence sur le monde, où vous jouez le chef de l’opposition légale ou illégale et partez à la conquête du pouvoir !

Une présentation accrocheuse, qui laisse entrevoir des possibilités infinies. Power & Revolution est un jeu difficile, très difficile.

Je ne vais donc pas essayer de vous convaincre ou pas de l’acheter, mais juste vous parler de mon expérience de jeu et de mon ressenti. J’espère que cela vous aidera à savoir si oui ou non vous avez l’âme d’un chef d’Etat !

Si oui ou non, vous allez passer à la caisse pour diriger votre pays ou juste passer votre chemin.

Mon avis.

Qui n’a jamais rêvé en écoutant le journal télévisé de prendre les décisions lui-même, de réduire la TVA, baisser les impôts et taxer là où il y a de l’argent. Vous pouvez faire tout cela dans le jeu et bien plus encore. C’est bien là le problème, l’interface a été mal pensée. Il vous faudra un peu de temps pour vous familiariser avec les différents menus.

Les graphismes semblent eux aussi sortis tout droit d’une autre époque. Mais je dois avouer que l’on reconnait assez bien les hommes politiques.

Mais, car oui il y a un mais, une fois que l’on commence à comprendre l’étendue des possibilités offertes. C’est là que Power & Revolution nous donne de bonnes sensations de jeu. On se prend très vite au jeu à essayer de faire passer ses lois. A pester contre les grévistes et à hésiter ou pas à envoyer la police, voir l’armée contre eux.

Il ne faut pas espérer arriver à maîtriser ce monstre rapidement et plusieurs dizaines d’heures de jeux vous seront sans doute nécessaires avant d’y arriver (ou d’y croire).

En conclusion.

Alors, on l’achète ou pas ? Si vous trouvez civilisation trop facile, que votre rêve c’est de diriger un pays, voir le monde. Dans ce cas, foncez, prenez le temps de donner au jeu sa chance. De passer au-dessus de son aspect. Et vous serez ravis. Pour les autres, ils ne vous restent qu’à passer votre chemin.

Je vous laisse avec un « Let’s Play » réalisé par le Joueur du Grenier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Un petit like ? Un petit message ?