Blog sur la culture Geek, l'high-tech et l'informatique !

[Avis] L’impression 3D, le bon moment pour se lancer ?

0

Bonjour les Brains, depuis longtemps je regarde les imprimantes 3D avec envie. Je me demande donc ce qu’il est possible de faire, s’il y a des limites autres que notre imagination et si c’est le bon moment pour se lancer ?


L’impression 3D avec Dagoma

Et là, j’ai depuis peu à la maison une Neva Magis, l’imprimante 3D la plus simple à utiliser au monde selon Dagoma.

Dagoma est une société Française basée dans le Nord de la France. Les imprimantes sont conçues et réalisées en France. Elles sont en réalité imprimées en France car Dagoma essaie aussi de produire en respectant la nature.

Pour la Neva Magis, une fois sortie de la boîte on peut imprimer sa première pièce moins de 5 minutes après. Sauf pour moi où la buse était bouchée, mais j’ai pu résoudre le problème rapidement en suivant un tuto sur leur site. Une fois monté, il vous suffit de prendre des fichiers sur un site ou de créer votre modèle.

Vous pouvez facilement trouver des modèles sur Thingiverse, Cults ou MyMiniFactory.

Beaucoup sont gratuits et libres de droits, mais pour combien de temps encore?


Filaments

J’ai déjà testé quelques filaments, je vous les présente ici avec une réalisation à chaque fois.


Filament Bleu chromatik

Un bon filament , il accroche bien. Rien à redire, on comprend pourquoi il est recommandé par Dagoma.

Filament Rouge cerise chromatik

Un peu déçu par ce dernier. Pas pour la facilité/qualité des impressions mais plutôt par son rendu, qui est un peu transparent.


Filament Gris chromatik

Mon filament préféré, qui possède une bonne accroche sur le plateau. Il rend très bien et a une couleur passe partout.


Filament Glow bleu de amolentech

Le filament est blanc, et une fois imprimé et exposé au soleil où lumière des lampes il brille en bleu dans le noir. Je n’ai eu aucun problème d’impression avec.


Filament bois Geetech

J’ai été très déçu par le filament de cette marque, même si je suis peut être tombé sur une mauvaise bobine. J’ai tenté de réaliser 6 pièces et seulement 2 ont été jusqu’au bout. Pour les 4 autres, j’ai eu des buses bouchées ou bris de filament.


Filament bois de de Amolentech

Par rapport à celui de chez Geetech, celui-ci fonctionne à merveille. Le seul souci que j’ai eu, c’est que la bobine est plus large et donc j’ai dû adapter le support de bobines.

Le choix du filament me semble très important et pour éviter de se prendre la tête, je pense qu’il est préférable de dépenser un peu plus.


Type de filaments

  • PLA : un « plastique » fabriqué à base d’amidon de maïs, il est sans odeur et biodégradable. Attention il ne résiste pas à la chaleur, il devient mou à partir de +- 50 °c.
  • ABS : solide et résistant comme du plastique, avec les même désavantage (odeur à l’impression et non biodégradable).
  • PET : un plastique alimentaire
  • Bois: un mélange de PLA et de bois.
  • Flex: un filament, flexible. Il est utilisé pour les coques de smartphone ou autre objets utilisant ses propriétés élastiques.

Mon Avis

Une imprimante 3d est assez amusante à posséder, on peut facilement trouver des pièces à imprimer sur le net (site) et assez souvent gratuitement.

On peut créer aussi (latte) et là, cela devient intéressant. Je n’ai pas reçus de formation 3D mais avec des logiciels assez simples (3Dspash), il m’est possible de concevoir mes pièces ou de modifier des modèles existants.

Il existe plusieurs logiciels libres ou gratuits en version d’essai. Les courbes d’apprentissage sont plus ou moins longues, mais on arrive assez vite à des résultats satisfaisants.

Une imprimante 3D nous permet de concevoir des pièces pour nos besoins ou des pièces uniques. J’ai par exemple imprimé un support de gobelet à café. Certes, j’aurais pu le trouver dans le commerce, mais ici j’ai au moins le plaisir de l’avoir modélisé et imprimé. Voici les liens vers mes créations :


La seule chose dont on ne se rend pas compte, c’est le temps. Pour imprimer une pièce, il faut souvent plusieurs heures et cela peut faire peur à beaucoup de devoir laisser tourner une machine à la maison quand on n’est pas là.

Pour moi, la prochaine révolution est en marche. J’imagine bien que dans un futur proche, tout le monde aura accès à l’impression 3D et que cela va changer radicalement notre façon de consommer. Il nous est/sera possible de refaire une pièce cassée ou tout simplement de personnaliser un article. Quand j’ai vu l’imprimante fonctionner, j’ai compris que le futur c’était maintenant. Il n’y à plus longtemps à attendre avant de pouvoir imprimer des pièces de plus en plus complexe à domicile.

Un bateau personalisé

En résumé pour l’instant, je vois clairement deux usages à l’impression 3D. La création d’objets du quotidien et l’impression d’objet de décoration. Si vous le pouvez je ne saurais que trop vous conseiller de vous lancer dans l’aventure. Que cela soit avec une imprimante à monter ou une déjà montée. Depuis que l’imprimante est dans mon bureau, elle tourne assez souvent et j’ai le déclic de penser à me demander si je pourrais faire une pièce ou un objet pour faciliter mon quotidien. Une bonne imprimante 3D se trouve actuellement pour moins de 300 euros.


Problèmes rencontrés et solutions

  • buse bouchée, si cela vous arrive suivre le tuto sur le site (Pour la Neva)
  • Le filament ne se charge pas. Bon la première fois, j’ai démonté l’extrudeur (photo). Fatale erreur car c’est compliqué à remettre. Souvent, j’ai remarqué que le fil laisse un petit morceau dans la vis a la sortie de l’extrudeur. Il suffit de la retirer et de déboucher les tuyaux en passant un fil par la tête de l’imprimante.
  • Pièces qui se décollent : améliorer la surface d’impression, bien nettoyer la surface bultak de l’imprimante.

Donc rien de bien grave. Ici, Dagoma facilite l’impression et je n’ai raté qu’une pièce pour l’instant (sans compter celle en filament bois). J’ai juste voulu ici montrer que oui pour l’instant, on risque d’avoir des ratés, mais que pour moi, cela vaut la peine de prendre le temps pour découvrir une technologie qui fera partie de notre quotidien demain.


Derniers conseils pour la route

  • Pensez à bien nettoyer votre surface d’impression.
  • Avec un nouveau filament, pensez à tester de petites pièces pour trouver la bonne température
  • Une imprimante chauffe à plus de 200°C donc je vous conseille de ne pas la laisser fonctionner si vous partez longtemps.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Un petit like ? Un petit message ?